Menu Fermer
femme concentree

Le syndrome de l’imposteur, tu connais ? Un nouveau projet de roman qui te botte, une préparation enthousiaste, et une fois devant le clavier … tu trouves que ce que tu écris est nul, que tu n’as aucun talent, et tu procrastines ce projet, voire le laisses carrément tomber. J’ai la solution pour le vaincre !

femme concentree

Avant tout, voici ce que tu dois savoir sur le syndrome de l’imposteur

Il est complètement normal !

Tu as l’habitude de lire des romans édités, cela signifie que :

– l’auteur a écrit son premier jet puis mené plusieurs cycles de correction

– puis il a travaillé d’arrache-pied pour que le manuscrit soit parfait pour l’éditeur,

– qui a retravaillé le manuscrit pour qu’il soit encore plus parfait pour l’édition !

Alors que toi, ce que tu vas écrire face à ta page Word, c’est un BROUILLON. Oui, tout à fait, c’est normal que ça te paraisse nul puisque c’est un brouillon, que tu vas relire, réécrire, travailler jusqu’à ce qu’il soit parfait … comme le font les auteurs !

Je t’assure qu’une fois qu’on a eu ce déclic, ça fait du bien ! Ce que tu écris n’est pas immuable. Tu vas pouvoir le modifier jusqu’à ce que ça te convienne. Vois le premier jet comme un bloc de terre glaise que le sculpteur va modifier, améliorer, peaufiner … comme toi lors des corrections. N’oublie pas qu’en écriture, fait est mieux que parfait !

Ecrire pour vaincre le syndrome de l’imposteur

Alors je sais, il t’empêche d’écrire, et je te dis d’écrire pour le vaincre ! Voici néanmoins mes deux conseils pour lui tordre le cou :

– choisis le roman que tu veux écrire parmi les projets qui te tentent

– et donne-toi un an pour l’écrire.

Un an, c’est a priori suffisant pour écrire un roman, les participants au challenge NaNoWriMo y arrivent même en un mois ! Et pourtant, c’est en appliquant ces deux conseils que tu t’engageras à écrire ce roman et couperas court à ton syndrome de l’imposteur, car tu te rapprocheras chaque jour de ton objectif. C’est ce que j’ai fait en 2017 pour mon premier roman … et aujourd’hui, j’en ai écrit 4 et vais en publier deux !

Comme le dit un proverbe chinois : un voyage de mille lieues commence par un pas !

Pourquoi ça fonctionne

Atteindre régulièrement tes objectifs d’écriture (par exemple chaque semaine) va bétonner ta confiance en toi. Je t’explique tout dans cet article/podcast : Pourquoi la motivation pour écrire ne sert à rien et comment la remplacer

Donc plus tu écriras, plus ton syndrome de l’imposteur prendra des coups !

Néanmoins, tu peux avoir des doutes légitimes sur ton manuscrit : es-tu suffisamment préparé ? Comment bien écrire un chapitre ? A ce sujet, je t’invite à consulter le mini-cours gratuit Destination Point Final qui t’indiquera comment te lancer en confiance et avec une méthode de préparation qui TE convient, et comment passer des idées aux mots !

Alors, prêt à dire bye bye au syndrome de l’imposteur ?

Pour aller plus loin

Comment écrire son premier roman, mes leçons après 5 livres

Pour écrire et publier le roman de tes rêves, change tes pensées d’abord

Comment écrire un roman pour les nuls

3 peurs d’écrivains expliquées

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.